Mathilde Burkel
Ostéopathe à Thonon-les-Bains
 
 
 
 

Ostéopathie et endométriose

Fertilité

Qu'est-ce que l'endométriose ?

L'endométriose atteint aujourd'hui environ 10 à 15% des femmes réglées. C'est une maladie hormono-dépendante, inflammatoire de forme chronique et évolutive. 

Elle correspond à la migration, par les trompes, de cellules de l'endomètre (tissu qui tapisse l'utérus) en dehors de la cavité utérine. L'endomètre, au cours des cycles s'épaissit de cellules sanguines grâce aux hormones puis, s'il n'y a pas de fécondation, ces cellules sanguines sont éliminées, ce sont les règles.

Dans l'endométriose, certaines de ces cellules restent accolées et forment des adhérences et même des kystes, appelés endométriomes. Lors des stades avancées, ces cellules peuvent se situer au niveau des trompes, des ovaires, des intestins, de la vessie et parfois jusqu'aux poumons. 

Au moment des règles, ces cellules ne s'évacuent pas correctement et créent une inflammation, à l'origine de fortes douleurs ainsi que d'autres désagréments.

Les différents symptômes

L'endométriose est le plus souvent retrouvée chez les femmes ayant des troubles de la fertilité (30 à 50%) et celles présentant des douleurs pelviennes (24%).

Elle peut être présente notamment chez les adolescentes souffrant de douleurs de règles rebelles aux traitements conventionnels. 

L'endométriose présente une grande diversité de symptômes, tous très différents d'une femme à l'autre. Elle représente la 1ère cause de douleurs pelviennes chroniques. 

La forme profonde de l'endométriose présente souvent : 

  • des dysménorrées : douleurs de règles
  • des douleurs pelviennes 
  • des dyspareunies : douleurs aux rapports
  • des douleurs lombaires

Lors d'atteintes plus avancées, des troubles des systèmes urinaires et digestifs peuvent se rencontrer, notamment lors des règles, tels que : 

  • des brûlures mictionnelles 
  • des dysuries : difficultés à uriner 
  • des hématuries : sang dans les urines 
  • des infections urinaires à répétition 
  • des troubles digestifs (diarrhées ou constipation)

Et l'ostéopathie ?

Tout d'abord, la première chose à faire est de consulter votre médecin ou votre gynécologue afin d'établir un diagnostic et donc de procéder à un traitement adapté. 

Actuellement il n'existe aucun traitement médical permettant de guérir définitivement de l'endométriose. Cependant, l'ostéopathie, en complément des traitements allopathiques, permettra de diminuer les douleurs connues et d'améliorer la qualité de vie. 

Pour cela votre ostéopathe procèdera de différentes manières : 

  • Relâcher les tensions au niveau du système gynécologique grâce aux différentes attaches ligamentaires et fasciales 
  • Libérer les différentes adhérences dues aux foyers d'endométriose 
  • Améliorer la circulation sanguine 
  • Assurer la bonne mobilité des structures osseuses du bassin, des lombaires notamment

Bien évidemment le traitement est adapté à chaque patiente car chacune ne présentera pas nécessairement les mêmes besoins. 
 

Pour toute question ou supplément d'informations, n'hésitez pas à m'écrire :) !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.